Monday, January 11, 2016

Les trottoirs de Mocoa

Les trottoirs nous disent-ils quelque chose de leur société? A priori, non. Un trottoir, c’est un trottoir, me direz-vous. Eh bien, détrompez-vous : les trottoirs parlent! Ecoutez et voyez plutôt les trottoirs de Mocoa. Vous me direz, mais c’est pas un trottoir ça, hé bien si, à Mocoa, les trottoirs sont comme ça, défoncés, irréguliers, plein de marches et jonchés d’obstacles. Ce qui est étonnant, c’est que ça ne m’a pas frappée au début. C’est en revenant de Tokyo ou les trottoirs sont nickel avec itinéraires pour personnes malvoyantes que je me suis dit : mais c’est quoi cette merde? Oui, une vraie merde et c’est un euphémisme. A Mocoa, chacun fait son trottoir comme une continuation de sa résidence avec les matériaux de construction en rabe. Ça donne un résultat comme sur les photos. Et je vous promets que les photos n’ont pas été prises dans un endroit particulier pour les besoins de la démonstration. C’est la même merde partout, parfois pire, et je dirai que les photos n’arrivent pas à représenter le bordel incroyable que sont les trottoirs de Mocoa. Il faut s’y aventurer avec précaution et ne pas flâner la tête en l’air (on risque aussi de se faire estropier par une moto ou un camion-citerne, qui abondent dans le coin). Pour les personnes en fauteuil roulant, avec difficultés motrices ou tout simplement avec poussette, je n’ose pas imaginer les difficultés du quotidien mais je pense à elles à chaque fois que je me promène dans Mocoa. Les trottoirs de Mocoa ou le degré zéro de l’espace public et de l’intérêt général. 

0 Comments:

Post a Comment

<< Home